Les six derniers mois de 1915

31/08/2015
Les six derniers mois de 1915

Source photo : http://oumma.com/221038/ramadan-juillet-1915-pleine-guerre-tranchees

EVENEMENTS PRINCIPAUX DES SIX DERNIERS MOIS DE L’ANNEE 1915.

 

  • 18 juillet : Mise en application du système de permission par roulement de 6 jours dans l’armée française.
  • 20 juillet : début de la bataille du Col du Linge région de Munster (Haut Rhin)
  • 6 Aout : Conférence inter alliés à CHANTILLY
  • 12 Aout : les Allemands utilisent pour la première fois sur le front de l’ouest le lance flammes.
  • 15 septembre : deuxième bataille de l’Artois (15 septembre au 3 novembre 1915) l’armée française se bat dans les environs d’ARRAS. Le même jour les Britanniques attaquent entre LOOS et LENS. Au final l’offensive  à coûté à la France 10 000 morts, le Royaume Unis 35 000 morts et du coté ennemi environ 30 000 morts.
  • Deuxième bataille de Champagne (25 septembre au 6 novembre 1915)  Cette attaque à pour but de soutenir les armées  franco- anglaises qui se battent en Artois. Deux armées françaises parviennent à enfoncer le front du 5km, mais le 18 octobre les Allemands contre-attaquent et reprennent 3 km du terrain si chèrement conquis. Au final cette offensive de soutien à coûté au pays 140 000 hommes contre 80 000 allemands et plus de 21 000 prisonniers ennemis.
  • 5 octobre : La Bulgarie déclare la guerre aux Alliés.
  • 8 octobre : la grande majorité des troupes françaises sont dotées du casque Adrian et du nouvel uniforme  bleu horizon. (la distribution de cette tenue se termine à la mi-février1916)
  • 15 octobre : fin de la bataille du col du Linge (Haut Rhin) avec la conquête du sommet par nos chasseurs cette position sera stable jusqu'à la fin du conflit (17000 morts au total et des centaines de blessés à ce jour on retrouve toujours des ossements des soldats des deux camps)
  • Sur le front d’Afrique : offensives des troupes françaises sur les possessions Allemandes au du nord du Cameroun. (12 novembre 1915) et du Dahomey (28 novembre 1915) aujourd’hui le Benin.)
  • Front d’Orient : du 10 octobre à la fin décembre 1915  suite à l’échec des Dardanelles 65 500 Français et 15 000 Britanniques débarquent en Grèce à SALONIQUE.
  • Fin de la bataille du Hartmannswillerkopf cote 425 (Vieil Armand) le 16 décembre 1915 ou nos vaillants chasseurs appelés par l’ennemi « les diables bleus » chassent les Allemands du sommet et les repoussent dans la plaine alsacienne (à une quinzaine de kilomètres de Colmar. Cette bataille a coûté dans les deux camps à 25 000 morts et plus de 60 000 blessés quant aux disparus on estime à ce jour à plus de 10 000).

Où étaient nos vaillants poilus boucains en 1915 ?

On déplore la mort (disparu) du chasseur COQUILLAT survenue lors de la bataille de Metzeral au pied du col du Linge (Haut Rhin) fin juin 1915.